Blog
Actualités

Home   >   Blog Actualités

7e rencontres annuelles de l’IBMA


Le 26 janvier dernier, IBMA France (International Biocontrol Manufacturers Association) organisait ses 7e rencontres annuelles qui portaient sur le thème suivant : « Biocontrôle : comment atteindre 30 % du marché en 2030 ? ».

Plusieurs tables rondes étaient organisées pour l’occasion auxquelles intervenaient différentes parties prenantes (des entreprises de biocontrôle, des acteurs de l’aval de la filière fruits et légumes, des agriculteurs, un parlementaire et des politiques dont le ministre de l’Agriculture).

Du côté des entreprises de biocontrôle, elles ont insisté sur la nécessité de porter une définition du biocontrôle au niveau européen, après avoir précisé que la France était le premier Etat membre à avoir inscrit la définition dans la loi. Elles ont également souligné la nécessité de développer de nouvelles solutions pour l’ensemble des cultures autres que l’arboriculture, le maraichage et la viticulture, et cela sous réserve de simplification de la procédure d’évaluation des produits.

Pour les agriculteurs intervenants, dont Denis VELUT de la FNSEA, plusieurs filières ont d’ores et déjà intégré le biocontrôle dans leur stratégie de protection des cultures. Pour amplifier leur utilisation, ils ont toutefois souligné le fait qu’elles doivent être suffisamment efficaces.

Concernant les acteurs de l’aval, ils ont également indiqué le fait d’avoir intégré dans leurs cahiers des charges des recommandations relatives à l’utilisation du biocontrôle.

Enfin, pour le Gouvernement, par la voix de Julien De NORMANDIE, il s’agit d’une solution qu’il entend accompagner fortement. Pour ce faire, sont envisagés de simplifier la règlementation y afférente mais aussi d’accompagner les agriculteurs à l’appropriation de ces solutions.

Les points clés que l’on pourrait retenir de ces rencontres sont qu’effectivement, le biocontrôle est une solution sur laquelle travaille les différents acteurs concernés. En 10 ans, les ventes de produits de biocontrôle ont plus que doublé. Toutefois, ils représentent moins de 15 % du marché des produits de protection des plantes. Quelques freins, dont ceux cités précédemment, sont à lever pour leur développement.