Blog
Actualités

Home   >   Blog Actualités

L’EFSA propose une nouvelle approche pour évaluer les risques pollinisateurs


Dans un communiqué du 20 mai dernier, l’Agence sanitaire européenne (EFSA) a annoncé le développement « d’un cadre intégré et holistique pour évaluer les effets combinés de multiples facteurs de stress sur les abeilles mellifères » appelé « MUST-B », et ce à la demande de la Commission Environnement du Parlement européen.

L’Agence propose une approche systémique de l’évaluation des risques environnementaux que peuvent rencontrer les pollinisateurs. Sont cités, sans surprise, les pesticides, mais également les autres produits chimiques présents dans l’environnement, les maladies, l’alimentation, le climat ou encore les pratiques apicoles.

Concrètement, le modèle d’évaluation proposé par l’EFSA est basé sur un simulateur de colonies d’abeilles appelé ApisRAM, qui permet d’évaluer des pesticides en interaction avec d’autres facteurs de stress et de paramètres. Ce simulateur est en cours de construction mais sera disponible, selon l’Agence, dans les 2 ou 3 années à venir.

L’EFSA indique que son modèle MUST-B sera alimenté par la collecte de données en temps réel à partir de ruches sentinelles équipées de capteurs. Les parties prenantes seront également amenées à collecter et partager des données fiables et harmonisées, qui seront prises en compte dans le cadre de l’évaluation des risques. Ces données, qui pourront être partagées sur une plateforme européenne dès lors que celle-ci sera opérationnelle, peuvent être déterminantes dans le cadre de la réévaluation des produits phytosanitaires. Ainsi, il importera que ces données soient objectives et fiables.